1/13

l'île inconnue

un conte théâtral, musical et visuel

C'est l'histoire d'un homme qui va voir le roi pour lui demander un bateau. Il a pour projet de partir à la recherche de terre inconnue. Mais quelle est donc cette île inconnue que tu cherches ? Si je pouvais te le dire, elle ne serait plus inconnue.

Durée - 55 minutes

D'après le texte de José Saramago

Sur une idée originale de Philippe Caulier

Avec Philippe Caulier, acteur-comédien, Mario Lorenzo, compositeur-musicien, Alice Viale, plasticienne-origamiste et Nicolas Dubreuil, metteur en jeu.

Avec le soutien du Lieu Sans nom, du Théâtre le Cerisier, du Studio Théâtre 71 et du Théâtre Le Parnasse à Mimizan.

Un peu plus sur le spectacle

L’histoire racontée est celle d’un rêve, d’une utopie concrète: celle d’un homme qui part à la recherche d’une île inconnue. Cette quête a priori impossible se concrétise par la rencontre physique et spirituelle avec la servante. La scène devient alors un espace de liberté, où l’on peut aller au-delà des limites physiques, à la rencontre de l’invisible, à la recherche de l'infiniment grand et l'infiniment petit. 

 

Trois artistes sont sur scène: un acteur-conteur, une origamiste et un musicien. Langues, gestes et sons se complètent pour porter l’histoire. L’acteur porte les mots de Saramago, raconte la quête de l’homme au bateau et incarne tous les personnages. L’origamiste fabrique des bateaux, oiseaux, étoiles et autres objets en papier qui donnent à voir en miniature le décor du conte. Et le musicien mélange les instruments à bois et les sonorités électro-acoustiques, évoque les éléments de la nature – mer, ciel, vent, espace et profondeurs – et donne naissance à un espace hors du temps, presque mystique.

 

La mise en scène est épurée et cherche constamment un équilibre entre la langue, le son et le geste. La lumière et le décor viennent flouter la frontière entre rêve et réalité. La rencontre entre les trois univers créé une symbolique commune qui vient réveiller l’imaginaire du spectateur.