1/15

                Pandore                 

Mythologie contemporaine de l'espoir

A travers le destin croisé de plusieurs personnages, les acteurs plongent le public dans un dédale d’histoires et fabriquent une succession d'images et de séquences, comme autant d'instantanés de vies. Les personnages se croisent, leurs destins se font écho et un réseau de sens fait apparaître le portrait d’une humanité faite de combats, de malheurs, de joies et surtout d’espoir.

Création collective

Mise en scène et dramaturgie: Nicolas Dubreuil 

Écriture et dramaturgie: Marie-Lise Hébert

Travail du mouvement: Elsa Marquet

Interprétation: Bela Balsa, Henri Bonnithon, Philippe Caulier, Nicolas Cazade, Brigitte de Sousa, Côme Tanguy

Avec le soutien de Artigues-près-Bordeaux, Villenave d'Ornon, le Théâtre Le Paradis à Périgueux, le Théâtre Hélios de Mérinchal, la Maison des arts de Brioux-sur-Boutonne, le Théatre le Cerisier à Bordeaux, Maison pour Tous à Aiffres. La création reçoit une aide en résidence de l'iddac, agence culturelle du Département de la Gironde et le soutien de l'OARA dans le cadre des résidences hors les murs.

CRÉATION LE 19 NOVEMBRE 2021 - AIFFRES (79)

Un peu plus sur le spectacle

Pour écrire ce spectacle, nous partons du mythe de Pandore pour mieux révéler le monde d’aujourd’hui. Nous tentons de questionner notre rapport à l’espoir et donc au temps et à l’avenir, en racontant des instantanés de vies. En croisant les histoires et en tissant des liens entre les séquences, nous cherchons à offrir une vision plurielle sur une notion aux multiples visages : il n’y a pas un espoir mais des espoirs, intimes et collectifs.

 

Dans cette histoire aux multiples histoires, nous ne cherchons pas une quelconque chronologie. Nous cherchons à plonger le spectateur dans un univers où le temps est suspendu. Les séquences s’enchaînent, s’entremêlent, et tissent des liens entre elles. Un tableau fait écho à un autre, une situation se répète dans le temps, un accessoire est porté par deux personnages différents, à moins que...

 

Pour écrire le spectacle, tout part du plateau. Les interprètes travaillent sur des canevas, des boucles, des séquences imaginées et écrites par l’auteur, Marie-Lise Hébert. Pour trouver une poétique nécessaire et plonger le spectateur dans la fiction, nous explorons le travail du mouvement. Comment révéler l’essence d’une situation ou d’une émotion ? Comment raconter une histoire avec ou sans parole ? Comment rendre le corps signifiant ? Elsa Marquet-Lienhardt, artiste du Théâtre du Mouvement, accompagne l’équipe avec son regard musical sur le geste.