Le Frigo

Mélange des genres

Ce spectacle est un joyeux délire, une invitation à rentrer dans la tête d'un personnage haut en couleurs, parfois cynique. On s'amuse avec les codes de la comédie, pour mieux rire de la solitude et de la mort. Jusqu'au moment où - bas les masques - le temps est suspendu, le personnage se dévoile et laisse apparaître une sensibilité à fleur de peau.
Un texte de Copi
Avec Philippe Caulier
Mise en scène de Nicolas Dubreuil
Avec le soutien du Lieu Sans Nom et de La Clé du Quai
Photos de Catherine Passerin
Création du 20 au 23 février 2020 au Lieu Sans Nom à Bordeaux

Un peu plus sur le spectacle

En suivant les pérégrinations de L., le public est désorienté au premier abord. Comédie ou tragédie, on ne sait jamais vraiment. L’adresse du comédien change tout le temps pour créer une confusion entre réalité et fiction. Sommes-nous dans l’appartement de L. ou bien dans sa tête ? Et puis, on s’amuse à chercher qui est vraiment L. Plutôt lui, mais tellement elle ! Qu’importe. Le public a en face de lui un être humain qui se met à nu et le théâtre s’occupe du reste.

L. se sert de tous les artifices possibles, sans limite, pour mieux s’immerger dans sa propre fiction. Les objets sont sans cesse détournés, provoquant une sensation incongrue. La poudre blanche fait de la fumée, le soutien gorge devient chapeau, le bas, cagoule, la peluche, animal et le verre, micro. La lumière apporte aussi un décalage, dessine l’espace et créé des ombres. Le frigo devient écran, le miroir reflète une silhouette, la lampe devient personnage.